À 70 ans, Patrick Juvet s’est “laissé mourir de désespoir” tout seul, dans son appartement de Barcelone, laissant un héritage confus

Le 1er avril 2021, Patrick Juvet s’en est allé pour toujours à l’âge de 70 ans. N’ayant ni femme, ni enfants, son héritage reste confus. Pourquoi donc ?

Après la disparition de Patrick Juvet, ses proches sont sortis du silence. Nous avons donc appris que le chanteur n’avait pas connu une fin de vie heureuse. Seul dans son appartement à Barcelone, il avait rendu son dernier souffle.

DES ANNÉES DE SOLITUDE

Il va sans dire que l’annonce du décès de Patrick Juvet a énormément attristé ses fans. Pour rappel, dans les années 80, le natif de Montreux faisait partie des plus grandes stars de la chanson française.

Dans son répertoire figurent notamment des tubes tels que “Les bleus au cœur”, “La Musica”, “I Love America”, “Où sont les femmes” et tant d’autres encore.

Des années avant sa mort, Patrick se faisait rare sur scène, profitant de sa retraite dans sa maison de Barcelone.

Comme en témoignent ses propos dans les colonnes de Gala, dans cette fameuse maison, le chanteur vivait sans “femme, ni chien, ni chat”. Lors d’une interview accordée à Télé-Loisirs, il s’est confié sur son quotidien.

Ainsi, selon ses dires, sa journée se résumait à ne rien faire, à part regarder des films et “attendre qu’on l’appelle”.

Rappelons qu’avant de déposer définitivement ses valises à Barcelone, Patrick Juvet était “nomade”. Il avait habité à “Londres, Paris, Los Angeles, New York”.

Finalement, Patrick Juvet s’est plu à Barcelone et n’a plus jamais quitté la ville jusqu’à sa mort. Il a d’abord vécu dans un appartement avant d’acheter sa propre propriété.

Il y a habité pendant près de 21 ans et c’est dans cette ville qu’il a tiré sa révérence au début du mois d’avril 2021. Le chanteur s’en est allé à l’âge de 70 ans.

LES PERTES L’ONT BRISÉ

Si l’interprète de “Toujours du cinéma” avait connu un énorme succès dans sa carrière, la vie du musicien n’a pas toujours été rose. Et parmi les périodes les plus sombres de sa vie, on peut compter la disparition de celle qui l’a mise au monde.

En effet, la maman de Patrick Juvet avait rendu son dernier souffle des années avant que son fils ne décède. Un drame qui a, bien évidemment, beaucoup marqué le chanteur. Ce dernier avait un lien très étroit avec sa mère et a même dit au cours d’une entrevue que sa génitrice lui avait donné la vie “deux fois”.

“Tout d’abord en me mettant au monde, et en m’aidant à me sauver de mes démons”,

a-t-il confié.

Ainsi, quand Patrick avait perdu cet être qui lui était si cher, l’interprète de “Où sont les femmes” a “commencé à lâcher prise”, d’après Nicoletta. Son ami, Michel Dami, avait même affirmé chez Paris Match que depuis cette perte, Patrick est redevenu accro à l’alcool.

Il m’appelait parfois, saoul, en pleine nuit”,

araconté Michel Dami.

À part cette disparition de sa maman, Patrick Juvet, qui assumait pleinement sa bisexualité, a aussi dû faire face à la mort de son frère. Un autre drame qui avait également “beaucoup affecté” le défunt chanteur, d’après Yann Idoux.

MORT “DE DÉSESPOIR”

Il semble que jusqu’à ses derniers instants sur terre, Patrick Juvet était seul. Pendant son passage sur le plateau “Morandini Live”, son agent, Yann Idoux, s’était confié sur les derniers moments du défunt musicien.

Yann a ainsi révélé ne plus avoir de nouvelles de Patrick les deux jours précédant sa mort. Le musicien n’avait pas répondu au téléphone à ce moment-là. Par conséquent, il était contraint d’appeler des amis qui ont, par la suite, regardé ce qui n’allait pas chez l’interprète de “Où sont les femmes”.

“Quand on l’a découvert mort, on était obligé d’appeler les pompiers, les serruriers parce que ça faisait deux jours qu’il ne répondait plus”,

a raconté son agent.

Pendant cette même interview, Yann a aussi révélé qu’une autopsie a été faite pour savoir les circonstances de la mort de Patrick Juvet. Les résultats ont ensuite dévoilé que le chanteur est décédé à cause d’une crise cardiaque. Il a laissé derrière lui des proches peinés par son décès.

Parmi eux, on retrouve Michel Algray, qui a produit “Âge tendre” auquel avait participé Patrick. Dans les colonnes de Paris Match, le producteur avait déclaré :

Advertisement

“Il ne s’est pas suicidé, mais s’est laissé mourir de désespoir.”

Pour information, les obsèques de Patrick Juvet se sont déroulées le lundi 19 avril 2021. Bien que seul le “cercle restreint des proches” du musicien ait pu assister à la cérémonie, sa famille n’a pas empêché les fans du chanteur de les “retrouver par la pensée”

QUI RECEVRA L’HÉRITAGE ?

Après la disparition d’une personnalité publique, la question de l’héritage intéresse toujours beaucoup les fans. Patrick Juvet, qui était tombé follement amoureux de Jean-Michel Jarre n’a pas fait exception.

En réalité, les vrais héritiers du musicien demeurent mystérieux jusqu’à ce jour. Et pour cause, l’interprète de “La musica” “changeait d’héritiers selon ses humeurs”, d’après les révélations de Yann Idoux.

“Un jour, les enfants défavorisés ; un autre, sa sœur ou un ami”,

a-t-il déclaré dans les colonnes du magazine Paris Match.

Onze ans avant sa mort, soit en 2010, Patrick Juvet s’était déjà confié concernant son héritage lors d’une entrevue chez France Dimanche. Il avait ainsi révélé ne pas avoir encore fait de testament. Toutefois, il a ajouté son désir de vouloir léguer ses patrimoines aux enfants défavorisés.

Il a également affirmé que la fille de sa sœur se chargera de la succession et des droits d’auteur avant d’ajouter qu’il voudrait que sa maison au Brésil soit un lieu de vacances “pour les enfants qui ne peuvent pas s’en offrir”.

Jusqu’à présent, on se demande donc qui sont les vrais héritiers de Patrick Juvet. Une chose, sa voix nous manque énormément.

 



Source link